A lire dans la même thématique

Un chèque alimentaire, pour quoi faire ?

Faisant suite aux déclarations du président de la République devant la Convention citoyenne pour le climat, le gouvernent planche sur la création d’un chèque alimentaire durable.

Les contrats à terme, également appelés "futures", sont des produits financiers hautement spéculatifs et réservés aux investisseurs aguerris. Que faut-il savoir à leur sujet ?

11 novembre 2021

La Rédaction

Les contrats à terme appartiennent aux produits financiers les plus échangés au monde. Mais savez-vous vraiment ce qu’ils recouvrent ?

Contrat à terme : définition

Un contrat à terme engage deux parties : un acheteur et un vendeur. Par ce contrat, le vendeur s’engage à livrer à l’acheteur une quantité déterminée d’un actif sous-jacent. Les contrats à terme peuvent concerner des produits aussi divers que les actions, les obligations, les matières premières ou encore les indices boursiers. Il existe ainsi des contrats à terme sur l’or, l’argent, le maïs, le blé, l’euro, le dollar…

Le contrat à terme est un engagement ferme. Lorsque le contrat arrive à échéance, l’acheteur est obligé d’acheter l’actif sous-jacent et le vendeur est contraint de le lui livrer. Chaque type de contrat à terme possède sa propre date d’échéance. Ainsi, un contrat à terme sur le maïs de janvier expire en janvier.

Bon à savoir

La journée des trois sorcières désigne le jour où les contrats "futures" sur indices, les contrats d’options sur indices et les contrats d’options sur actions expirent au même moment.

Des produits spéculatifs… et plus risqués

Le prix est fixé au moment de la conclusion du contrat, mais la livraison a lieu dans le futur. Ainsi, si un producteur de blé estime que le cours du blé aura baissé au moment de vendre sa récolte par rapport au cours actuel, il a intérêt à vendre des contrats à terme sur le blé dès maintenant. Le prix est bloqué et il aura l’assurance de vendre son blé à un tarif plus avantageux si son anticipation se réalise. Inversement, si les cours augmentent, l’agriculteur est perdant.

L’utilisation des contrats à terme permet donc à l’investisseur de couvrir son portefeuille en spéculant sur l’orientation d’un marché financier, d’une marchandise ou d’une devise. Cette caractéristique fait du contrat à terme un produit plus risqué. Les "futures" sont réservés aux investisseurs aguerris. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Bon à savoir

Actions, obligations, OPCVM, trackers et warrants : accédez à un large choix de produits financiers et des marchés multiples avec BforBank.

Un rôle de liquidité pour les marchés financiers

Si la spéculation est souvent assimilée à une forme d’instabilité financière, les contrats à terme ont une réelle utilité pour les marchés financiers. Ils permettent d’assurer une vraie liquidité en matérialisant des anticipations contraires des investisseurs et en permettant des transactions financières sur la base de ces dernières. Le tout sans engendrer de mouvements de marché importants – susceptibles de déstabiliser le cours de l’actif sous-jacent – et sans contraindre la taille des ordres passés.

Crédit photo : Getty images