A lire dans la même thématique

5 points à vérifier pour un investissement locatif

L’investissement immobilier locatif est incontournable dans toute stratégie patrimoniale. Voici ce qu’il faut savoir pour optimiser votre investissement.

Malgré un taux de rémunération de 0,75 % à son plus bas niveau historique, le Livret A est au meilleur de sa forme depuis le début de l’année. Décryptage.

Les Français continuent à épargner, mais aussi à privilégier la sécurité des placements. L’année a commencé fort pour le Livret A qui a vu sa collecte nette atteindre près de près de 10 milliards depuis le début de l’année, à fin avril. Pourtant son taux de rémunération ne permet pas de couvrir l’inflation et ce taux est bloqué jusqu’au 1er février 2020. Le Livret A profite d’un comportement prudent des ménages qui continuent à mettre de l’argent de côté et à privilégier l’épargne de précaution.

Le Livret A : le meilleur mois d’avril depuis 2013

En avril, le livret A a signé son 6ème mois consécutif de collecte positive avec 1,94 milliard d’euros. Si l’on ajoute celle du Livret de développement durable et solidaire (LDDS), la collecte nette globale réalisée en avril 2019 s'est élevée à 2,48 milliards d'euros. Ce chiffre correspond à peu près au même niveau qu’au mois de mars ou en février (respectivement de 2,52 milliards et 2,50 milliards). 

Sur la période de janvier à fin avril, la collecte nette cumulée des deux produits a atteint 12,13 milliards d'euros, contre 9,62 milliards un an plus tôt.

A noter que le mois d’avril est historiquement un bon mois pour le Livret A. Pour preuve, sur 10 ans, seul le mois d’avril 2015 a été marqué par une décollecte. Ce biais saisonnier est attribué à une raison budgétaire tenant aux projets des ménages qui augmentent leur effort d’épargne en vue de dépenses de vacances et de rentrée du second semestre.

Ce chiffre d’avril est à souligner à plusieurs titres. C’est un niveau de collecte supérieur au niveau de collecte d'avril 2018, de 1,78 milliard, et c’est surtout aussi la meilleure collecte pour un mois d’avril depuis 2013.

Un début d’année très dynamique pour le Livret A

Sur les quatre premiers mois de l'année, de janvier à fin avril, la collecte nette du Livret A s'élève à près de 10 milliards d'euros. Malgré son taux historiquement bas, le Livret A a enregistré sur les seuls 4 premiers mois de l’année 2019 un niveau de collecte nette proche de celui de la totalité de l’année 2018 avec 10,08 milliards d'euros. Ce dernier chiffre dépassait un cru 2017 déjà bon.

Sur la même période la collecte nette cumulée des deux produits, a atteint 12,13 milliards d'euros, contre 9,62 milliards un an plus tôt.

Avec le livret de développement durable et solidaire (LDDS), les deux placements représentaient un encours total de 391,4 milliards d'euros au 31 décembre 2018, un record battu chaque mois depuis cette date. L'encours total d'épargne investie sur ces deux produits atteignait ainsi fin avril 403,6 milliards d'euros.

Une épargne de précaution toujours plébiscitée par les français

Ce regain d’intérêts des livrets d’épargne réglementée est notamment attribué au choix des ménages, bénéficiaires des différentes mesures entrées en application depuis début 2019 ou fin 2018, - primes exceptionnelle, avances sur les réductions d’impôt de 60 % - d’épargner plutôt que de consommer.

Les deux placements ont bénéficié à la fois de l’augmentation du pouvoir d’achat qui en a découlé en ce début d’année et du climat de défiance important qui a conduit les ménages à préférer épargner plutôt que consommer ces sommes ou de s’engager dans des dépenses importantes.

Ensuite depuis la crise de 2008, de nombreux épargnants n’ont pas retrouvé le chemin des placements de type actions, jugés trop risqués. Ainsi comme pour le support euros garanti de l’assurance-vie que les Français continuent à apprécier, le Livret A attire toujours des épargnants en quête de garantie du capital, de souplesse et de simplicité.

Crédit photo : Geber86