A lire dans la même thématique

Les économies émergentes bientôt en danger ?

Le durcissement de la politique monétaire américaine n’est pas sans conséquences sur l’économie des pays émergents.

Frais de courtage, frais de gestion, droits de garde : point global sur les frais qui s'appliquent en cas d'investissement en bourse, que ce soit pour l'achat de titres vifs ou de parts de fonds.

17 octobre 2022

La Rédaction

Au moment où vous investissez en bourse, vous devez rémunérer plusieurs acteurs : la banque ou le courtier, la société de gestion… Tour d’horizon des frais d’un portefeuille d’action.

Bon à savoir

Chez BforBank, bénéficiez d’une tarification simple et compétitive pour votre compte-titres, PEA et PEA-PME. Vous ne payez ainsi aucun droit de garde, frais de tenue de compte ou abonnement.

Les frais de courtage

Les frais de courtage regroupent l’ensemble des frais prélevés par les intermédiaires boursiers. Il peut notamment s’agir des banques, des courtiers et des brokers. Ces frais sont prélevés lors de l’achat ou de la vente de titres. Ils peuvent être d’un montant forfaitaire ou proportionnel au montant de l’ordre passé.

Depuis l’entrée en vigueur de la loi Pacte, les frais de courtage du plan d’épargne en actions (PEA) sont plafonnés à 0,5% maximum (s’il s’agit d’un ordre passé en ligne) ou 1,2% (en cas d’ordre passé d’une autre manière : guichet, téléphone…).

Les frais de gestion

Lorsque vous investissez au travers de votre compte bourse, vous avez le choix entre plusieurs instruments financiers. Vous avez notamment la possibilité d’acheter des parts de fonds. Ces fonds sont investis dans plusieurs sociétés et gérés par une société de gestion. Cette dernière est rémunérée pour son savoir-faire (veille économique, sélection des sociétés, ajustements réalisés dans l’allocation…), le fonctionnement du fonds et la distribution de ce dernier. Elle prélève à ce titre des frais de gestion qui viennent s’ajouter aux autres frais d’investissement. Ils sont généralement compris entre 0,5% et 3% par an.

Les droits de garde

Certains courtiers ou banques prélèvent ce qu’on appelle des droits de garde. Ces frais sont destinés à couvrir les dépenses liées à la conservation des titres et aux services liées. Entre autres services, on peut citer les opérations sur titre ou encore le versement des dividendes. Le montant des droits de garde peut dépendre du nombre de lignes que compte le portefeuille ou à sa valeur globale.

Investir en bourse : les frais d’ouverture ou de transfert

Les frais d’ouverture ne sont pas systématiques. En ce qui concerne le PEA, ils sont plafonnés à 10€ maximum depuis l’entrée en vigueur de la loi Pacte. Quant aux frais de transfert – qui sont prélevés lorsque vous choisissez de transférer votre PEA dans un autre établissement – ils sont limités à :

  • 15€ maximum par ligne détenue
  • Ou 50€ pour les titres qui ne sont pas admis aux échanges sur une plateforme de négociation.

De plus, les frais liés au transfert d’un PEA ne peuvent dépasser 150€ au total.

Crédit photo : Getty Images