A lire dans la même thématique

Aider ses enfants : un point sur le don manuel

Le don manuel, moyen simple de transmission, nécessite d’étudier auparavant ses conséquences juridiques, fiscales et familiales afin d’éviter les mauvaises surprises.

Pour rémunérer sa fonction d’intermédiaire sur les marchés financiers, la banque ou le courtier prélève des frais sur votre portefeuille boursier.

12 mars 2021

La Rédaction

Pour rémunérer sa fonction d’intermédiaire sur les marchés financiers, la banque ou le courtier prélève des frais sur votre portefeuille boursier. Quelles sont les grandes catégories de frais à connaître et à surveiller ?

Différents types de frais peuvent être prélevés si vous détenez un portefeuille de titres, qu’il s’agisse de titres vifs (ou actions en direct) ou bien d’organismes de placement collectif (OPC). Les banques en ligne, grâce à leur tarification attractive, permettent de diminuer le niveau des frais et ainsi d’optimiser le rendement d’un portefeuille.*

Bon à savoir

La bourse et les OPCVM par BforBank, c’est une tarification simple et compétitive avec 0 € de droits de garde, 0 € de frais de tenue de compte et 0 € d'abonnement.

1. Les frais d’ordres d’achat ou de vente

Les frais d’ordres d’achat et de vente sont des frais prélevés par la banque et le courtier à chaque transaction. Leur montant peut varier selon que l’opération soit réalisée en ligne ou par téléphone et selon le montant de l’ordre (pour les actions). Ces frais ne doivent pas être confondus avec la taxe sur les transactions financières (TTF), qui s’ajoute aux frais de courtage et concerne certains titres seulement.

Les frais d’ordres d’achat ou de vente concernent surtout les titres vifs acquis au travers d’un compte-titres, d’un PEA, d’un PEA-PME ou de certains contrats d’assurance-vie ou plans d’épargne retraite (PER). Toutefois, vous pouvez aussi être amené à vous acquitter d’un droit d’entrée lorsque vous achetez une ou plusieurs parts d’un fonds (OPCVM ou Sicav).

Bon à savoir

Avec BforBank, vous avez l’opportunité de souscrire 2 000 fonds sans droits d’entrée. Vous accédez également à une sélection exclusive de 50 fonds choisis par des experts pour leur qualité.

2. Les droits de garde

Les droits de garde correspondent aux frais prélevés annuellement par la banque ou le courtier pour couvrir les dépenses liées à la conservation des titres.

Bon à savoir

Chez BforBank, vous bénéficiez d’une offre complète sans engagement. Nous ne facturons pas de droits de garde, pas de frais de tenue de compte et pas d’abonnement.

3. Les frais d’inactivité

Certains intermédiaires financiers prélèvent des frais d’inactivité sur les comptes sur lesquels aucune opération n’est réalisée pendant une période donnée. Facturée de façon forfaitaire, cette contribution n’est généralement pas suffisamment significative pour modifier la performance de votre compte bourse. Cela ne signifie pas pour autant que vous devez renoncer aux arbitrages.

Choisir une banque en ligne peut permettre de limiter ces frais. Sachez également que les frais concernant le PEA et le PEA-PME sont plafonnés depuis le 1er juillet 2020. Les frais d’ouverture d’un plan ne peuvent dépasser 10 €. Les frais afférents à la tenue de compte et aux droits de garde sont limités à 0,4% de la valeur des titres détenus. Les frais de courtage sur les opérations effectuées en ligne et les frais de transfert sont aussi encadrés.

*Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Crédit photo : Getty images