A lire dans la même thématique

DSP2 : une sécurité renforcée pour vos opérations bancaires en ligne

En quoi consiste l’authentification forte exigée par la DSP2 ? Quel impact concret aura-t-elle pour les clients BforBank ? Décryptage.

Small & MidCaps, Large Caps : vous avez peut-être déjà entendu parler de ces catégories. A quoi tient la différence entre les tailles de capitalisations ? Pourquoi s’y intéresser ?

19 août 2020

La Rédaction

Si le CAC 40 est un indice qui rassemble les très grandes capitalisations d’origine française, le SBF 120, par exemple, est un indice élargi qui intègre des valeurs de taille variable. Il existe d’autres indices plus spécialisés, à l’instar du CAC PME.

Bon à savoir

La capitalisation boursière d’une entreprise correspond au nombre d'actions qui circulent sur le marché, multiplié par le cours de l'action. La capitalisation dépend avant tout des variations des marchés financiers, mais aussi de critères propres à l’entreprise tels que le chiffre d’affaire ou les perspectives de croissance. 

Bourse : petite et moyenne valeur, grande valeur…

A la Bourse de Paris, les actions sont réparties en trois compartiments :

  • Le compartiment A regroupe les valeurs affichant plus de 1 milliard d'euros de capitalisation (Large Caps).
  • Le compartiment B rassemble les valeurs dont la capitalisation est comprise entre 150 millions et 1 milliard d'euros de capitalisation boursière (MidCaps)
  • Le compartiment C réunit les valeurs qui totalisent moins de 150 millions de capitalisation boursière (Small Caps).

Les petites et moyennes valeurs correspondent aux valeurs de proximité et de taille moyenne. Les grandes valeurs correspondent aux plus grandes capitalisations avec une dimension internationale.

Un bon moyen de diversifier un portefeuille boursier

Dans une approche de diversification, il est possible de s’intéresser à toutes les tailles de capitalisations. En effet, selon leur taille, toutes les valeurs ne présentent pas le même profil de risque.

Les grandes valeurs sont perçues par les analystes comme étant globalement plus stables et plus sûres, grâce à des activités réparties sur une multitude de pays et une forte surface financière. Cependant, l’évolution de cette catégorie de valeurs dépend en grande partie de l’évolution de grandes industries telles que le bâtiment, le luxe ou encore l’énergie. Les grandes valeurs peuvent être plus sensibles aux retournements de conjoncture. Elles sont également plus exposées à la croissance des pays émergents (Chine, Inde, Brésil, Russie…).

Les petites et moyennes valeurs sont plus dépendantes des marchés publics et de la demande domestique. Leur évolution peut être liée à l’orientation de la politique économique dans un pays donné, à un moment donné. Toutefois, leur potentiel de croissance peut se révéler parfois supérieur à celui des grandes valeurs. Cela s’explique notamment par les fortes capacités d’innovation des Small & MidCaps, par exemple dans les domaines des nouvelles technologies et des Biotechs.

Quel véhicule d’investissement pour quelle valeur ?

Il est possible d’investir dans ces deux catégories de valeurs en direct ou via des fonds.

Les valeurs petites et moyennes exigent davantage de sélectivité, car elles sont plus nombreuses, moins connues des investisseurs et parfois plus volatiles. Les OPCVM peuvent alors se révéler des instruments adaptés.

Chaque catégorie de valeurs possède des avantages et des inconvénients. La diversification reste la clé pour équilibrer les risques. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Crédit photo : Getty Images