A lire dans la même thématique

Budget 2019 : ce qui va changer pour le pouvoir d’achat

Taxe d’habitation, cotisations salariales, coups de pouce fiscaux pour vos travaux, quels changements en 2019 ?

Vous pouvez tirer parti du développement du tourisme, du transport, de l’hôtellerie et des loisirs en France, en Europe ou dans le monde, en direct ou via des supports spécialisés.

19 juillet 2018

Michel Lemosof

Vous pouvez tirer parti du développement du tourisme, du transport, de l’hôtellerie et des loisirs en France, en Europe ou dans le monde, en direct ou via des supports spécialisés.

Selon le 18e Baromètre Ipsos-Europ Assistance sur les vacances d’été, les intentions de départ des Européens pour cette année se maintiennent à un niveau élevé, pour 64 % des panélistes. Les Français partent en moyenne deux semaines, dans l’Hexagone pour 57 % d’entre eux. Le budget moyen est stable : 1 993 €, contre 2 035 € pour les Chinois, par exemple. En France, le chiffre d’affaires du tourisme représente 7 % du PIB, soit 160 milliards d’euros.

Chaque année, 1,25 milliard de personnes parcourent la planète pendant leurs vacances. Cela se traduit dans les comptes des sociétés concernées, soutenues par la reprise économique et par la montée en puissance des classes moyennes. Dans le secteur du tourisme et des loisirs, les sociétés françaises cotées les plus importantes, en termes de capitalisation boursière, sont AccorHotels (4 300 hôtels dans 100 pays, du luxe à l’économique), Ubisoft Entertainment (création, édition et distribution de jeux vidéo et de services interactifs), Air France-KLM (première compagnie aérienne pour le trafic intercontinental au départ de l’Europe), Fnac Darty (produits culturels, informatique et électronique grand public, développement de photos, billetterie, vente de voyages, avec 728 magasins dans le monde), Trigano (camping-cars, caravanes, mobil-homes, remorques), Bénéteau (plus de 200 modèles de bateaux, hôtellerie de plein air) et Vilmorin & Cie (semences potagères et de grande culture, produits de jardin).

Deux fonds et un tracker

Il y a d’autres entreprises, plus petites mais également performantes, comme Compagnie des Alpes (numéro 1 mondial de l’exploitation de domaines skiables, mais aussi quatrième opérateur en Europe des parcs de loisirs et de loisirs indoor), Voyageurs du Monde (voyages personnalisés), Pierre & Vacances (leader européen du tourisme de proximité, avec un parc de 44 000 appartements et maisons dans 277 villes), Groupe Partouche (39 casinos, 15 hôtels, jeux en ligne, etc.), Fountaine Pajot (conception et construction de bateaux), Les Hôtels Baverez (hôtels Regina, Raphaël, Majestic, à Paris), Mr Bricolage (bricolage, jardinage, décoration), Catana Group (ex-Poncin Yachts) ou encore MND (solutions d’aménagement pour les sites de montagne et la mobilité en zone touristique et urbaine).

Du côté de la gestion collective, il faut citer KBC Equity Fund - Luxury and Tourism Classic (+ 9,5 % de performance annualisée en moyenne sur dix ans) et Invesco Funds - Invesco Global Leisure Fund A, deux fonds d’actions internationales (avec des titres comme Alibaba, Electronic Arts, Netflix, Nintendo, Norwegian Cruise Line, etc.), ainsi que le tracker Lyxor Stoxx Europe 600 Travel & Leisure Ucits ETF, investi, lui, sur les places européennes et répliquant un indice de 22 composantes (dont Carnival, EasyJet, InterContinental Hotels, Lufthansa, Ryanair Holdings, TUI, William Hill, etc.).

Crédit photo : istock