L'augmentation de capital

Lorsqu'une société souhaite financer ses projets de développement, elle sollicite les investisseurs en leur proposant de souscrire à de nouvelles actions dans le cadre d'une augmentation de capital.

L'augmentation de capital

L'ancien actionnaire, comme le nouveau, peut participer à cette opération financière suivant certaines modalités. Elle n'est pas sans conséquences pour l'investisseur déjà actionnaire.

 

Définition d'une augmentation de capital

Pour financer son développement, une société peut souhaiter augmenter son capital en créant de nouvelles actions : elle procède alors à une augmentation de capital, et, dans la plupart des cas, sollicite l'épargne publique et les anciens actionnaires dans le cadre d'une émission d'actions nouvelles.

 

Les différentes augmentations de capital en Bourse

On distingue :

- l'augmentation de capital en numéraire, via l'émission d'actions nouvelles ;

- l'augmentation de capital par incorporation des réserves, via une distribution d'actions gratuites.

 

Mécanisme de l'opération

Les augmentations de capital sont décidées en assemblée générale extraordinaire.

Une notice d'information, visée par l'Autorité des marchés financiers (AMF), est publiée à destination du public. Elle précise les caractéristiques de l'émission d'actions :

  • le nombre d'actions émises ;
  • le prix ;
  • la période de souscription.

Pour séduire les anciens, mais surtout les nouveaux actionnaires, le prix des nouvelles actions affiche généralement une décote (un rabais) par rapport au cours des actions déjà cotées en Bourse.

Le premier jour de l'augmentation de capital, les anciens actionnaires reçoivent un droit de souscription pour chaque action détenue préalablement. Ce droit permet de participer à l'opération suivant des modalités définies.
(voir l'article consacré aux droits préférentiels de souscription)

De leur côté, les nouveaux actionnaires doivent obligatoirement acquérir en Bourse ces mêmes droits pour participer à l'émission d'actions (sauf dans le cas d'une augmentation de capital dite " réservée ").

 

Comment participer à une augmentation de capital ?

Les nouveaux investisseurs comme les anciens actionnaires sont informés via leur établissement financier habituel. Pour participer à l'opération, ils doivent alors transmettre leurs instructions de souscription dans le délai défini.

 

Conséquences de l'augmentation de capital pour les actionnaires déjà présents

  • Sur le prix de revient des actions

Les actions nouvellement émises (à un prix plus faible) diminuent le prix de revient global des actions en portefeuille.

  • Sur la performance des actions

L'opération entraîne une dilution automatique pour l'ancien actionnaire puisque les prochains bénéfices réalisés par la société seront partagés entre un nombre d'actions plus élevé. De fait, l'actionnaire risque de ne pas bénéficier, à court terme, d'une forte rentabilité de son placement.

  • Sur les dividendes futurs

De même, les prochains dividendes distribués seront répartis sur un plus grand nombre d'actions. L'investisseur constatera alors une diminution du rendement de ses actions.