• Compte Bancaire
    Jusqu'à 130€ offerts

    Pour une 1ère ouverture d'un Compte Bancaire
    et d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016 :

       80€ offerts* pour votre Compte Bancaire
    + 50€ offerts* pour votre Livret d'épargne BforBank
       *Offres soumises à conditions

  • Livrets
    3% pendant 2 mois

    jusqu'à 75 000€*. Et 50€ offerts sur le Livret d'épargne BforBank
    en maintenant un encours min. de 20 000€ jusqu'au 31/03/2017
    Pour une 1ère ouverture d'un Livret jusqu'au 20 décembre 2016
    *Offres soumises à conditions

  • Assurance-vie
    100€ offerts*

    Pour une première adhésion au contrat BforBank Vie
    jusqu'au 16 janvier 2017 avec un versement initial minimum
    de 3 000€ dont 25% minimum investis en unités de compte
    non garantis en capital.
    *Offre soumises à conditions

  • Bourse
    1 000€ de courtage remboursés
    jusqu’au 31 janvier 2017

    pour une 1ère ouverture ou transfert d'un
    compte-titres, d'un PEA et/ou d'un
    PEA-PME jusqu'au 4 janvier 2017*
    *Offre soumise à conditions

  • OPCVM
    2 000 fonds
    Sans droits d'entrée

    Avec plus de 80 sociétés de gestion françaises
    et internationales référencées

  • Crédit conso
    Vos projets n'attendent pas !

    Exclusif : votre prêt personnel BforBank

    BforBank vous propose, avec son partenaire CréditLift,
    une solution de financement flexible qui s'adapte
    à vos envies, vos besoins et votre situation.

    Un crédit vous engage et doit être remboursé.
    Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

      En savoir plus

  • L'argent, on en parle

Point Marchés Amundi (janvier 2014)

L'année 2013 a été a bon cru pour les bourses mondiales. Comment aborder les marchés avec l’arrêt progressif des achats d'actifs de la FED ?

Bilan 2013 des marchés financiers

Pour commencer petit retour sur 2013, marquée aux Etats-Unis par une politique budgétaire et monétaire très mouvementée. Après de longs débats entre Démocrates et Républicains pour éviter le fameux « shutdown »,  un accord sur le budget fédéral a été trouvé in extremis en décembre, ce qui est bon signe pour la croissance.

Côté monétaire, il aura suffi, en mai, à la FED d’évoquer la possibilité de réduire les achats d’actifs, le fameux tapering, pour que les marchés actions, notamment émergents baissent fortement. Mais la FED a corrigé le tir en août permettant aux marchés actions de repartir. Et même de saluer en décembre le début prochain du tapering.

En zone euro, les pays sortent graduellement de la récession. Ce qui se traduit par un retour de confiance des investisseurs et des flux positifs à partir de l’été.

Côté Japon, on retiendra surtout la mise en place d’une politique monétaire très agressive pour sortir le pays du marasme. Politique qui s’est traduite dans les faits par une forte baisse du yen et une envolée boursière jamais vue depuis 40 ans.

Dans l’ensemble, c’est une très belle année boursière pour les actions sauf pour les émergents. La palme revenant au Japon.

Côté obligataire, les taux des pays dits "périphériques" ont baissé en 2013 grâce aux mesures de rigueur prises localement par chaque état. A l’inverse, les taux des pays cœur de la zone Euro ont progressé dans la foulée des taux américains. Quant aux obligations privées, elles réalisent des performances exceptionnelles grâce au retour progressif de la confiance.

Coté devises, l’euro a grimpé contre le dollar et le Yen. Les devises émergentes ont chuté, déstabilisées par les annonces de la FED. Enfin, pour l’or, ce fut carrément une année noire.

Mais à ces quelques exceptions près, et n’en déplaise aux éternels pessimistes, 2013 s’est révélé un très bon cru pour la plupart des actifs risqués.

Quelles perspectives économiques pour 2014 ?

En zone euro, la reprise devrait se poursuivre. Amundi anticipe une croissance positive dans tous les pays de la zone, bien que lente et graduelle. L’Allemagne restera la locomotive avec une progression de la consommation et de l’investissement. A l’inverse, en France, en  Italie et en Espagne, la demande interne paraît limitée en raison notamment de la situation du marché de l’emploi. 

Côté américain, les perspectives sont bonnes car la consommation repart, l’emploi s’améliore et l’immobilier s’est stabilisé.

Côté chinois, la croissance devrait rester forte. Mais, il faudra surveiller son système bancaire et voir si le pays réussit à faire reposer son économie davantage sur la demande interne qu’externe.

Enfin côté Japon, la reprise observée jusqu’à maintenant est encourageante. L’inflation est redevenue positive et la confiance est là. Mais le pays n’est qu’au début de son processus de redynamisation économique.

Au final : beaucoup de signaux positifs pour cette année et les liquidités restent abondantes à travers le monde. Si les banques centrales maîtrisent aussi bien leur communication avec les marchés comme en 2013, 2014 devrait s'inscrire sous de bons augures.

Les choix d'investissement d'Amundi

Alors comment débuter l’année ?

Amundi va continuer de privilégier les actifs risqués bénéficiant d’un environnement économique et monétaire favorable :

  • avec des actions européennes pour accompagner le mouvement de reprise économique et l’amélioration des marges;
  • avec des actions japonaises pour les mêmes raisons, en restant vigilant sur l’impact des réformes à venir.

Enfin, Amundi souhaite garder la pause sur les actions américaines et continuer à rester à l’écart des pays émergents.

Côté obligataire, le groupe garde ses obligations d’Etat des pays périphériques de la zone euro offrant des rendements intéressants et reste également positif sur les obligations privées, même si le potentiel leur semble plus faible que l’an passé. Avec une préférence pour le haut rendement européen.

Enfin, Amundi restera à l’écart des obligations émergentes car elles risquent de souffrir si les taux longs américains montent dans les mois à venir.

Sur les changes, les équipes d'Amundi restent favorables au dollar et continuent de penser que le yen va baisser contre l’euro.