A lire dans la même thématique

Quel calendrier pour le paiement des retraites 2023 ?

La date de paiement de la pension de retraite n’est pas la même selon le régime de retraite dont vous dépendez. Le versement peut avoir lieu en fin de mois ou en début de mois suivant.

Bonne nouvelle pour les épargnants, les rendements des placements d’épargne réglementés (Livret A, LDDS, PEL, CEL, LEP, Livret jeune) devraient de nouveau grimper dès le début 2023. Explications.

08 décembre 2022

La Rédaction

Alors que l’inflation est toujours bien présente, les taux de rémunération de l’épargne réglementée, qui dépendent en partie de l’évolution des prix, pourraient bien être revus à la hausse dès début 2023.

Bon à savoir

BforBank propose une large gamme de livrets d’épargne. Tous les livrets distribués par BforBank peuvent être souscrits en quelques clics de façon simple et rapide.

Un contexte toujours inflationniste

En novembre 2022, les prix à la consommation augmentent de 6,2% sur un an d’après l’Insee. « Sur un mois, les prix à la consommation augmenteraient de 0,4%, après +1,0% en octobre. Les prix de l’énergie, de l’alimentation et – dans une moindre mesure – des produits manufacturés ralentiraient. Après avoir été stables en octobre, les prix des services augmenteraient en novembre. », précise l’institut statistique.

Ainsi, le contexte reste résolument inflationniste. Parallèlement, le taux à court terme de la zone euro (€ster) est poussé par la hausse des taux décidée par la Banque centrale européenne. Or, la formule de calcul du taux de rendement des livrets d’épargne réglementée dépend en grande partie de ces deux indicateurs.

Un impact sur la rémunération des principaux livrets

Si la Banque de France avait refusé d’envisager une nouvelle hausse de la rémunération des principaux livrets en novembre 2022, après déjà deux hausses en février puis en juillet, elle pourrait réviser sa position en actant une nouvelle augmentation le 1er février 2023.

Le taux du livret A et celui du LDDS (Livret Développement Durable et Solidaire) pourraient passer de 2% à 3%, voire 3,2%. Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a confirmé le principe d’une hausse sans pour autant préciser de chiffre au micro de France Info.

Le taux du LEP (Livret d’Epargne Populaire) pourrait, lui, passer de 4,6% à 6%. Pour rappel, ce livret est réservé aux personnes majeures sous conditions de revenus, avec un montant maximum d’épargne de 7 700€.

Augmentation du taux du PEL

C’est une autre conséquence de la hausse des taux d’intérêt, elle-même liée au dynamisme de l’inflation : le taux du PEL (Plan d’Epargne Logement) est revalorisé à compter du 1er janvier 2023. La formule conduit à un rendement de taux de 2 % pour le PEL. « A la différence du Livret A, du LDDS ou du LEP, ce taux s’appliquera à tous les nouveaux plans ouverts à compter du 1er janvier 2023 et durant leur durée de vie. En revanche, les plans qui seront ou qui ont été ouverts avant le 1er janvier 2023, conservent le taux de rendement en vigueur au moment de leur ouverture. », rappelle le Cercle de l’Epargne.

Quant au petit frère du PEL, le Compte Epargne Logement (CEL), il pourrait voir son rendement, qui est actuellement de 1,25%, atteindre 2% en février 2023.