A lire dans la même thématique

Déclaration de revenus : serez-vous bientôt dispensé comme 12 millions de foyers ?

Une bonne nouvelle pour certains contribuables français : ils devraient être dispensés dès 2020 de la déclaration de revenus.

Les français disent oui au paiement sans contact par carte bancaire alors que le smartphone reste un outil de paiement marginal.

Dans son rapport annuel, l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement (organisme sous l’égide de la Banque de France) constate que les français n’ont pas franchi le pas du paiement via le téléphone mobile, qui reste très marginal. C’est le paiement sans contact au moyen de la carte bancaire qui remporte leur adhésion et connait une forte croissance. Décryptage. 

Le boom du paiement sans contact

Le paiement sans contact (technologie NFC pour Near Field Communication) est devenu une habitude pour 70 % des Français (par carte ou mobiles) alors qu’environ les deux tiers des cartes bancaires sont actuellement compatibles et permettent le paiement sans contact. Il ne cesse de progresser avec selon le rapport de l’Observatoire, une hausse au niveau national de 82 % en volume et de 89 % en valeur.

Les paiements sans contact continuent donc de progresser à un rythme "très important" puisque ce sont ainsi 2,3 milliards de paiements sans contact qui ont été réalisés sur l’ensemble de l’année 2018 contre 1,2 milliard en 2017. En valeur, le montant total des paiements s’est élevé à 24,4 milliards d’euros contre 12,9 milliards d’euros l’année précédente.

Quelques freins au développement du paiement sans contact

Mais l’étude constate qu’il existe des freins au développement du paiement sans contact qui suscite en effet un sentiment de défiance chez certaines personnes. Ce manque de confiance (28 % des personnes interrogées) est particulièrement fort chez les personnes qui n’ont jamais eu recours à ces nouveaux modes de paiement. Ils sont en effet 52 % à être "méfiants" quand ils n’achètent jamais par carte "en sans contact" et 37 % parmi ceux qui n’achètent jamais en ligne.

D’autres freins au développement du système sont invoqués par les personnes interrogées : 13 % lui reprochent d’être insuffisamment proposé par les commerçants, ensuite, pour 9 % leur carte de paiement ne permet pas d’y accéder et enfin 4% estiment mal en connaître le fonctionnement.

Le paiement par smartphone reste très marginal

Le paiement sans contact peut être réalisé au moyen d’une une carte bancaire mais aussi d'un téléphone portable. Certaines applications utilisent des moyens d’authentification très sécurisés de type reconnaissance d'empreintes digitales, qui permettent le dépassement du plafond de 30 euros utilisé par le paiement via la carte bancaire.

Mais le paiement sans contact par smartphone n’est encore quasiment pas utilisé en France. Si la forte hausse de la pratique du sans contact démontre l’adhésion des français, les utilisateurs préfèrent toujours utiliser leur carte bancaire pour payer par NFC. Malgré le développement de l’offre des services, le paiement par smartphone reste donc extrêmement marginal avec moins de 1 % des paiements sans contact alors que l’Observatoire constate également un taux de fraude sur les paiements mobiles "particulièrement maîtrisée en France, à 0,03 %".

A noter que ce paiement nécessite un portable compatible avec la norme NFC, ce qui est le cas des modèles les plus récents de portables.

Le paiement sans contact a un bel avenir devant lui mais il reste à convaincre toujours davantage de consommateurs que la technologie du sans contact est plus sûre que les moyens de paiement traditionnels.

Crédit photo : Getty Images