A lire dans la même thématique

Néo-banques ou banque en ligne : quelles différences ?

Ces deux types proposent des offres bancaires numériques mais elles diffèrent pour autant sur certains points.

La technologie du sans contact a le vent en poupe ! Mais est-elle vraiment sécurisée ?

En quelques années, le paiement sans contact a séduit les Français qui sont de plus en plus nombreux à l’utiliser. Pourtant, cette technologie a connu des débuts difficiles. Peut-on aujourd’hui faire confiance à ce mode de transaction ?

Le paiement sans contact repose sur la technologie NFC (Near Field Communication : communication en champ proche) qui permet d’échanger des informations entre deux dispositifs compatibles, distants de moins de dix centimètres. Concrètement, il suffit de tenir une carte bancaire à proximité d’un terminal de paiement électronique chez un commerçant pour pouvoir effectuer un règlement. A l’instar de BforBank, les organismes bancaires ont pris diverses mesures pour renforcer la sécurité des paiements sans contact et limiter les risques en cas de perte ou de vol des cartes intégrant cette technologie. Les clients demeurent libres d’utiliser ou non cette fonctionnalité, qui est désactivée par défaut chez BforBank. Les paiements sans contact sont également plafonnés à 30 € (20 € pour les cartes émises avant janvier 2018). Par ailleurs, les informations personnelles présentes sur les cartes bancaires sans contact sont limitées, de sorte que le nom du titulaire de la carte, l’historique de ses opérations ou encore le code confidentiel de la carte ne peuvent être interceptés par l’interface sans contact. Dans son rapport annuel pour 2016, l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement a recensé un taux de fraude sur les transactions sans contact de seulement 0,020 %, bien inférieur à celui des paiements en ligne qui s’établit à 0,199 %. Si aucun moyen de paiement n’est 100 % infaillible, les risques encourus avec les moyens de paiement sans contact se révèlent particulièrement limités.

Crédit photo : Leo Patrizi