A lire dans la même thématique

Dons de sommes d’argent à Noël : que faut-il savoir sur les présents d’usage ?

Effectuer un don d’usage au profit d’un proche, nécessite de s’entourer de certaines précautions.

Le prix unique du passe Navigo à 70 euros aura duré 11 mois. En vigueur depuis le 1er septembre 2015, il va augmenter de 3 euros dès le 1er août prochain.

04 juillet 2016

Caroline de Francqueville

Neuf mois après la mise en place du tarif unique du passe Navigo, son financement n’était toujours pas assuré ! À la suite d’un protocole d’accord entre l’État et la Région signé le 27 juin, le passe Navigo va voir son tarif augmenter de 4,2 % au 1er août. La présidente de Région, Valérie Pécresse, présente cette hausse comme un moindre mal, car elle permet aux Franciliens d’échapper à une hausse bien supérieure.

Entreprises et automobilistes mettront également la main à la poche pour «assurer un financement pérenne du système de transports francilien».

1er septembre 2016 : le tarif unique fêtera sa 1re année d’existence

Ce dispositif instauré en septembre 2015, permet aux Franciliens abonnés aux transports en commun de payer tous le même prix, qu'ils habitent au centre de Paris ou beaucoup plus loin…

Le dispositif instauré : un tarif unique, fixé à 70 euros, quelles que soient les zones utilisées. Ce tarif unique a mis fin aux abonnements «zonés» (exception faite de certains forfaits 2 zones maintenus), caractérisés par différents tarifs de plus en plus élevés selon les distances entre les zones géographiques.

Il permet de voyager tous les jours de la semaine et en illimité, sur l’ensemble du réseau - zones 1 à 5 - en bus, métro, Transilien, RER ou tramway.

Une mesure coûteuse…non financée

Si la mesure, mise en place par le Conseil régional d’Ile-de-France sous la présidence de Jean Paul Huchon (PS) a fait faire d’importantes économies à de nombreux Franciliens, le financement de la mesure est un autre débat.

Déjà, lors de la mise en place du dispositif en 2015, de nombreux parlementaires UDI et UMP avaient dénoncé un "cadeau empoisonné" mais lors de sa campagne pour l’élection de la présidence de la région IDF en décembre dernier, Valérie Pécresse avait affirmé ne pas vouloir augmenter son prix…

Evalué à 350 millions d'euros par la gauche, 550 millions d'euros par la droite, le coût de la mesure est finalement estimé par la Cour des comptes - dans son rapport public annuel publié en février dernier - à « à 485 M€ en année pleine ».

Les menaces d’une hausse de 15 euros !

Selon le syndicat des transports d’Île-de-France (STIF), le tarif d’équilibre à payer par l’usager est entre 80 et 85 euros. La présidente de la région Ile-de-France et du STIF, Valérie Pécresse, avait donc réclamé au Premier ministre, Manuel Valls, une ressource pérenne pour pouvoir maintenir ce forfait à tarif unique, menaçant alors d’instaurer une «taxe Valls» de 10 à 15 euros.

Le prix du passe Navigo porté à 73 euros à partir du 1er août

Selon le protocole d’accord, le prix du passe Navigo est augmenté le 1er août de 3 euros (73 euros), soit une hausse de 4,2 %. Un moindre mal, si l'on en croit Valérie Pécresse pour qui la hausse aurait pu aller jusqu'à 15 euros.

Mais en fin de compte deux autres catégories d’acteurs devront mettre la main à la poche pour aider à l’équilibre du budget du STIF.

  • les automobilistes, usagers des routes franciliennes, via «une modulation régionale du TICPE» (la taxe sur les carburants) ;
  • les entreprises de plus de 11 salariés verront le Versement de Transport (VT) augmenter.