A lire dans la même thématique

Quel calendrier pour le paiement des retraites 2023 ?

La date de paiement de la pension de retraite n’est pas la même selon le régime de retraite dont vous dépendez. Le versement peut avoir lieu en fin de mois ou en début de mois suivant.

L’utilisation du mobile se développe de façon croissante pour réaliser des achats en ligne. Mais la pratique présente encore un fort potentiel de développement en France.

21 octobre 2022

La Rédaction


Une nouvelle étude internationale réalisée via YouGov Global Profiles révèle que 45% des consommateurs utilisent leur téléphone pour faire des achats en ligne tous les jours.

Bon à savoir

Le paiement mobile se développe de façon croissante. Et ce ne sont pas les raisons qui manquent pour expliquer cet engouement ! Découvrez 5 raisons de vous simplifier la vie grâce au paiement mobile.

Roumanie, Italie et Irlande dans le trio de tête

En Europe, c'est en Roumanie (44%), en Italie (41%), en Irlande (41%), aux Pays-Bas (40%) et en Espagne (40%) que les achats mobiles sont les plus répandus. Des chiffres qui peuvent paraître élevés, mais qui ne constituent pas pour autant des records.

« Les achats sur mobile sont particulièrement populaires dans la région APAC (51%) : la Thaïlande (56%), Singapour (55%), la Malaisie (54%) et la Chine (54%) affichent les niveaux d'engagement les plus élevés au monde. », décrivent ainsi les experts de YouGov.

Bon à savoir

La région APAC désigne la zone Asie-Pacifique. Ce marché représente 60% de la population mondiale, soit plus de 4 milliards de personnes.

La France en queue de peloton

En comparaison, cette pratique est moins populaire en Suisse (24%), en France (26%) et en Belgique (29%).

Même si la pandémie a contribué à modifier leurs habitudes de consommation, les Français continuent d’afficher une forte préférence pour les achats dans des magasins physiques. Une autre étude, cette fois produite par OpinionWay pour SES-imagotag, montre ainsi que 62% des Français restent très fortement attachés à leurs magasins physiques. C’est vrai, en particulier, pour les courses du quotidien. Pour ce type d’achat, s’ils devaient ne choisir qu’un seul type de magasin, les Français conserveraient l’hypermarché (36%), les supermarchés (32%) et ensuite seulement les achats sur Internet. La livraison avec retrait et la livraison à domicile reçoivent respectivement 8% et 6% des suffrages.

Un potentiel pour les achats en mode hybride ?

Et si le moyen de mettre tout le monde d’accord était d’hybrider les achats sur Internet et en magasin physique ? 26% des Français font déjà leurs achats en hybride (physique et numérique) d’après le sondage OpinionWay/SES-imagotag.

Pour espérer tirer parti de cette évolution, les commerces vont devoir développer leur présence sur Internet. « La France reste […] en retard par rapport aux autres pays de l’Union européenne ; seuls 30% des magasins indépendants sont présents sur Internet (site web ou via une marketplace), à comparer au chiffre de 70% en Allemagne. », analyse une étude de KPMG France et de la Fevad. Dans cette étude, le développement du commerce hybride est identifié comme un des quatre axes fondamentaux de transformation du modèle de distribution avec le développement de logiques d’abonnement, l’expérience client omnicanale et la livraison.

Crédit photo : Getty Images