A lire dans la même thématique

Qu’est-ce que la taxonomie verte ?

Une nouvelle réglementation européenne établit un classement des activités vertes. Un moyen d’orienter les flux d’investissement vers les secteurs qui portent des valeurs environnementales.

Alors que certaines sociétés regorgent de liquidités, les acquisitions pourraient se multiplier en 2022. Quelles sont les principales opérations qui animeront la cote en ce premier trimestre ?

10 février 2022

La Rédaction

Avec une prime médiane hors extrêmes en hausse en 2021 par rapport à 2020, les offres publiques d’achat (OPA) constituent souvent des opportunités intéressantes pour les investisseurs. L’actualité des offres publiques devrait rester soutenue en 2022.

Bon à savoir

Vous souhaitez vous tenir informé de l’actualité des marchés ? Avec Morning Ideas, vous recevez par email chaque matin en pré-ouverture des marchés une sélection de valeurs qui fait l'actualité du jour.

De nombreuses OPA en 2021

D’après le 13e Observatoire des Offres Publiques publié par le cabinet EY sur la base des chiffres de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF)1, les offres publiques se sont multipliées en 2021. Il s’agit d’ailleurs d’une année record, avec 43 offres publiques validées. 70% des opérations sont à l’initiatives de holdings financières, contre 44% en 2020. Le premier secteur représenté en matière d’OPA est la technologie au sens large (IT, Biotech et Medtech).

 "La prime médiane hors extrêmes offerte aux détenteurs d’actions est de 31,7 % par rapport au dernier cours de bourse avant annonce de l’opération, supérieure au niveau observé sur les offres publiques de l’année 2020 (27,9 %).", indique EY.

Si la perspective d’un OPA constitue un levier de performance non négligeable pour l’investisseur, il convient toutefois de rappeler que ce type d’investissement présente un risque de perte en capital.

Encore des offres publiques en 2022

Interviewé le 31 janvier 2022 par le quotidien Le Monde2, un gérant souligne l’attrait pour les petites et moyennes valeurs en 2022. Selon l’expert, les Small et MidCaps peuvent être amenées à renforcer leur position de leader dans leur secteur en procédant à des acquisitions.

Mais, de prédateurs, les Small et MiCaps peuvent également devenir des proies : "A l’inverse, ces dernières peuvent susciter la convoitise et faire l’objet d’offres publiques d’achats (OPA).", analyse le journal, tout en mettant en évidence la taille impressionnante du vivier : 546 sociétés appartenant à la catégorie des petites valeurs cotées en France et 5 174 en Europe.

Les opérations à surveiller au premier trimestre 2022

Pour certains acteurs, l’heure des grands manœuvres a déjà sonné. Sur les marchés étrangers, on notera l’OPA amicale du fonds de capital-investissement KKR sur Accell Groupe, leader européen de la fabrication de vélos. Sur Euronext Paris, plusieurs opérations concernent le site d’archivage électronique Cecurity.com ou encore le fabricant d’automates de vision Visio Nerf. D’envergure plus importante, l’OPA de Veolia sur Suez devrait être achevée d’ici la fin du mois de février. La société Veolia a demandé le retrait obligatoire des actions Suez qu’elle ne détient pas encore pour le 18 février prochain.

1https://www.ey.com/fr_fr/strategy-transactions/13eme-observatoire-des-offres-publiques
2https://www.lemonde.fr/argent/article/2022/01/31/bourse-un-nouvel-elan-pour-les-petites-valeurs-les-small-caps_6111654_1657007.html

Crédit photo : Getty images