A lire dans la même thématique

CTO, PEA, quel support choisir pour investir en bourse en 2018 ?

Quel est l’impact de la nouvelle fiscalité 2018 pour vos investissements en actions?

Notion inventée par Warren Buffett, le moat détermine de manière qualitative dans quelle mesure et à quel horizon une entreprise sera rentable pour ses actionnaires.

23 avril 2015

Les investisseurs qui cherchent à déterminer la qualité d’un modèle économique peuvent prendre exemple sur Warren Buffett. L’investisseur le plus connu au monde, détenteur d’un des meilleurs historiques de performance à ce jour, explique que les entreprises qui constituent les meilleurs investissements sur longue période disposent d’un avantage concurrentiel durable. Ce qu’il a appelé leur economic moat.

Partant de cette idée, Morningstar a repris la notion inventée par Buffett et l’a placée au cœur de la méthodologie qu’utilisent ses analystes pour évaluer les entreprises cotées en Bourse.
Une entreprise qui réussit dans un secteur d’activité, et qui génère donc une rentabilité élevée de son capital employé, tend à attirer des concurrents. Le seul moyen qu’elle a de résister est de savoir s’entourer de protections (« moat ») qui limiteront la détérioration de sa rentabilité sur le long terme.

Le « moat » peut être obtenu de différentes manières par une entreprise : être capable de créer des produits différents ou perçus comme tel ; être un leader en matière de baisse des coûts ; proposer des produits ou services dont les clients peuvent difficilement se passer (« switching cost ») ; être en mesure de bâtir des barrières à l’entrée élevée grâce à des actifs particuliers (actifs intangibles comme les brevets ou les marques ; effet de réseau…).

À partir de cette évaluation, un investisseur a une meilleure idée pour déterminer si une entreprise est capable d’être rentable durant une période de temps suffisante. Il pourra de la sorte se faire une idée des flux de trésorerie à venir et donc de la valeur de l’entreprise sur longue période.