A lire dans la même thématique

Un chèque alimentaire, pour quoi faire ?

Faisant suite aux déclarations du président de la République devant la Convention citoyenne pour le climat, le gouvernent planche sur la création d’un chèque alimentaire durable.

Si les JO de Tokyo sont terminés, les sportifs pensent déjà à ceux qui se dérouleront à Paris ! Du côté de la gestion collective, cinq sociétés proposent des fonds spécialisés sur le segment du sport.

09 octobre 2021

Michel Lemosof

La vague des fonds thématiques bat son plein ! Le thème du sport n’y fait pas exception, surtout quand il est élargi au bien-être. Allianz Global Investors a relancé Allianz Sport & Bien-Etre (code Isin : FR0007017587), tandis qu’Uzès Gestion a mis sur orbite Uzès Sport (code Isin : FR0013491032). Montpensier Finance a promu M Sport & Lifestyle (code Isin : FR0013440062), Thematics Asset Management a lancé Thematics Wellness (code Isin : LU2326557985) et, récemment, Mandarine Gestion a ouvert au public Mandarine Global Sport (code Isin : LU2257982228).

Le cabinet PcW avait calculé l’an dernier que d’ici à 2025 "l’industrie du sport devrait connaître une progression annuelle de 6,4 %". Deux fois plus que le PIB mondial, si l’on en croit les experts du FMI. Au ministère chargé des sports, une note rappelle que l’intensité des dépenses sportives est connectée à l’expansion économique, "ce qui tend à souligner le fort potentiel de développement des marchés du sport". Dans un rapport, l’OCDE voit le sport comme une "nouvelle source de croissance", du fait de sa "relative résilience aux chocs conjoncturels". Le marché du sport et du bien-être représenterait déjà 4.500 milliards d’euros.

Des supports de diversification

Le domaine est vaste : produits et vêtements, équipements et accessoires, outils digitaux et gestion de la performance, fitness et salles de sport, eSport et activités de plein air, régime alimentaire et nutrition, événementiel et sponsoring, médias et droits de retransmission, distributeurs et billetterie, organisations et infrastructures. Uzès Sport affiche une performance de + 17,8 % sur les neuf premiers mois de l’exercice 2021. Le portefeuille qu’anime Arnaud Morvillez se compose d’une cinquantaine d’actions, comme Nike, Adidas, Shimano, Thule Group, Lululemon Athletica, Puma, Deckers Outdoor, Academy Sports, Amazon.com, Callaway Golf, Nvidia, Tencent, Ferrari et Sony. Relevons qu’Uzès Gestion reverse 10 % des frais de gestion à la Fédération Française Handisport.

Mandarine Global Sport, que gèrent Adrien Dumas et Marcelo Preto, souhaite "capter la dynamique de croissance et d’innovation générée par l’économie du sport", ainsi que le précise le communiqué de lancement. Thematics Wellness, que pilotent Marine Dubrac et Pierre-Alexis François, investit dans des entreprises (une cinquantaine sur les deux cent trente de leur univers) qui contribuent au bien-être des consommateurs en cherchant, comme il est indiqué dans la présentation du fonds, "à maintenir ou à améliorer leur santé physique et mentale sur le long terme".

N’en déplaise à Sir Winston Churchill, à qui l’on prête la boutade "No sport !" pour expliquer sa longévité, le sport constitue un enjeu d’envergure. Mais, si vous n’en faites pas, la gestion collective vous permet de participer !

Crédit photo : Getty Images