A lire dans la même thématique

Les économies émergentes bientôt en danger ?

Le durcissement de la politique monétaire américaine n’est pas sans conséquences sur l’économie des pays émergents.

Délaissées pendant une quinzaine d’années, les valeurs boursièrement décotées ont repris des couleurs avec la hausse des taux directeurs des banques centrales.

07 octobre 2022

La Rédaction

Boudées par les investisseurs quand les taux d’intérêt refluaient, ce qui avantageait les sociétés de croissance (growth) qui trouvaient des conditions de financement favorables, les entreprises décotées (value) n’ont cessé de décevoir. La reflation et la hausse des taux directeurs des banques centrales ont redistribué les cartes. Les valeurs technologiques, qui se payaient très chères, en ont fait les frais. En témoigne le recul de plus de 30 % du Nasdaq sur les trois quarts de l’année en cours.

En neuf mois, les marchés financiers mondiaux ont perdu 36.000 milliards de dollars ! Les actions décotées, souvent des titres cycliques ou de rendement dans des secteurs tels que l’énergie et la finance, ont mieux résisté. Elles valaient moins que leur valeur intrinsèque et disposaient d’une marge de sécurité. En France, sur les dix dernières années, le segment growth a gagné 8,9 % en rythme annuel, tandis que la progression annualisée du segment value s’est limitée à 2,5 %. Or, depuis la fin de l’année dernière, le premier a abandonné 23,3 % et le second seulement 7 %.

Un filtre de valorisation

"Il y a pas mal de valeurs de croissance qui ont vraiment corrigé et des valeurs value qui sont à des prix bradés", a souligné Marc Renaud lors de la Convention Patrimonia 2022. Le fonds Mandarine Valeur (code Isin : FR0010554303), que le professionnel cogère, rassemble des actions européennes comme Imerys, AB Inbev, Banco Santander, Allianz et Lloyds Banking Group. D’après Quantalys, le meilleur fonds de sa catégorie est M&G (Lux) European Strategic Value (code Isin : LU1670707527), qui s’adjuge plus de 90 % sur dix ans. "Nous appliquons, déclare son gérant, Richard Halle, dans un entretien à Citywire, un filtre de valorisation pour trouver les 25 % d’actions les moins chères de chaque secteur. La mesure que nous utilisons est le ratio cours/valeur comptable." Principales lignes du portefeuille : TotalEnergies, Novartis, BP, UPM-Kymmene, Royal Dutch Shell et Tesco. DNCA Value Europe (code Isin : FR0010058008), Echiquier Value Euro (code Isin : FR0011360700) ou l’ETF Amundi IS MSCI Europe Value Factor (code Isin : LU1681042518) peuvent être également cités.

Chez Edmond de Rothschild AM, Christophe Foliot, cogérant du fonds EdR Fund US Value (code Isin : LU1103303167), a contre vents et marées gardé le cap de la value pour identifier des inefficiences de marché, en évitant les sociétés en déclin. Mais cela ne suffit pas ! "La présence d’un catalyseur (changement de management, cession d’actifs, nouvel axe stratégique…), confirme-t-il dans un hors-série de Gestion de Fortune, est un ingrédient nécessaire qui contribuera à cristalliser la valeur." Sur un plan international, Sparinvest Sicav Global Value (code Isin : LU0138501191) tire bien son épingle du jeu. Les entreprises décotées semblent recéler un beau potentiel boursier, comme dans la période 2000-2006.

Crédit photo : Getty Images