Bfor#Mag

Donations aux enfants : connaissez-vous les règles ?

2023-02-16
Donation simple ou donation-partage : les conséquences sur la succession

La donation est-elle prise en compte au moment du décès du donateur ? Vaut-il mieux faire plusieurs donations simples ou une donation-partage

Les réponses d’Arlette Darmon, notaire à Paris et présidente du groupe notarial Monassier.

Les donations quel que soit le moment où elles ont été consenties sont toujours rapportées au moment de l’ouverture de la succession du donateur, ce qui signifie qu’elles sont réintégrées fictivement dans son actif successoral et qu’on les prend en compte pour déterminer la masse à partager entre les héritiers.

Quand il s’agit d’une donation simple, le montant à réintégrer n’est pas celui donné au moment de la donation, mais la somme donnée majorée des intérêts qu’elle a produite. En clair, si vous avez donné 100 000 euros à votre fils et qu’il les a utilisés pour acheter un logement qui vaut désormais 240 000 euros par exemple, il faudra rapporter 240 000 euros à la succession au moment de votre décès et pas 100 000 euros. Ce qui est défavorable à votre enfant comme nous allons le voir dans les exemples ci-dessous.

Surtout, imaginez que vous ayez donné 100 000 euros à chacun de vos deux enfants. Le premier achète donc le logement qui aujourd’hui vaut 240 000 euros. Mais le second, a tout joué et tout perdu au casino. À l’ouverture de votre succession, le premier rapportera 240 000 euros quand le second rapportera, lui, 100 000 euros. Et dans cette situation, c’est le plus vertueux, qui pourrait être amené à partager sa plus-value avec son frère. Pour éviter cet effet pervers, vous pouvez faire une donation-partage entre tous vos enfants. Son principal effet : on ne rapporte que la somme reçue au moment de la donation et pas ce qu’elle est devenue ! Du coup, si vous avez donné 100 000 euros à chacun de vos enfants, ils auront chacun à rapporter ces 100 000 euros et uniquement ces 100 000 euros. C’est plus égalitaire et cela permet de ne pas pénaliser celui qui aura été le plus diligent.

Donation simple et rapport à succession

Monsieur Dupont a deux enfants. Il consent à son fils Pierre une donation en avance de part successorale portant sur 100 % des titres de sa société, d’une valeur au jour de la donation de 1 000 000 €. À son décès Monsieur Dupont laisse des biens d’une valeur de 3 500 000 €. Pierre doit rapporter la valeur des titres qu’il a reçus par donation.

Sa société qu’il a très bien fait fructifier à une valeur de 4 000 000 €.

Donation-partage et rapport à succession

Monsieur Dupont a deux enfants. Il consent à ses deux fils une donation-partage en avance de part successorale. Pierre reçoit 100 % des titres de sa société, d’une valeur au jour de la donation de 1 000 000 €. Henri reçoit un bien immobilier pour 400 000 €

À son décès Monsieur Dupont laisse des biens d’une valeur de 3 500 000 €.

Pour le calcul de la masse successorale à partager, Pierre doit rapporter la valeur des titres qu’il a reçus par donation. Sa société, qu’il a très bien fait fructifier, a une valeur de 4 000 000 €. Henri doit rapporter la valeur du bien qu’il a reçu par donation et qui a une valeur aujourd’hui de 2 000 000 €.

La masse successorale à partager s’élève à :

Biens existants  3 500 000 €Rapport par Pierre1 000 000 €Rapport d’Henri  400 000 €Total4 900 000 €

Les droits de chacun au titre de la succession sont de :

Réserve individuelle de chaque enfant (un tiers)1 633 333 €Réserve consommée par les deux enfants (x)   3 266 667 €Quotité disponible (le solde)1 633 333 €

La donation de Pierre s’imputera sur sa part de réserve à hauteur de 1 000 000 €. Au titre de la réserve, il devra recevoir encore 633 333 €, à prendre sur les biens existants.

La donation d’Henri s’imputera sur sa part de réserve à hauteur de 400 000 €. Au titre de la réserve, il devra recevoir encore 1 233 333 €, à prendre sur les biens existants.

Le solde des biens existants de 1 633 334 € (3 500 000 – 633 333 – 1 233 333), sera partagé, soit 816 667 € pour chacun.

Au final, Pierre aura reçu de son père (1 000 000 + 633 333 + 816 667), soit 2 450 000 €. Et Henri aura reçu exactement la même somme, toujours 2 450 000 € (400 000 + 1 233 333 + 816 667).

Caroline de Francqueville

Envie d'en profiter ? Téléchargez l'appli !

Toute votre banque tient dans votre poche.
Découvrez une nouvelle expérience humaine et digitale sur iOS et Android.

Je télécharge l’appli BforBank

Nos derniers articles

Parlons argent

Episode 5 : réagir en cas de fraude

Un manque d'attention peut malheureusement laisser le champ libre à une fraude bancaire. Si cela vous arrive, le plus important est de réagir rapidement. Petite mise en situation pour apprendre tous les réflexes à avoir en cas de fraude. Car oui, ce genre de situation peut arriver à tout le monde, même à vous !

Parlons argent

Episode 4 : éviter les fraudes à la carte bancaire

Vous remarquez des débits étranges sur votre compte ? Une fraude à la carte bancaire pourrait bien en être à l'origine. Votre carte, c'est votre lien direct avec votre compte et votre argent. Il est donc indispensable de la protéger au maximum. On vous donne les astuces !

Parlons argent

Episode 3 : détecter un site miroir

Un site miroir, c'est un site qui ressemble comme deux gouttes d'eau à un vrai site. A une différence près : il est conçu pour vous piéger et vous voler de l'argent. Nous vous donnons les clés pour détecter les sites miroir et les ainsi les boycotter !

Parlons argent

Episode 2 : se protéger de l'arnaque au faux conseiller

La fraude au faux conseiller est sans doute la plus répandue. Souvent très bien ficelée, elle est parfois difficile à détecter. Voici une petite mise en situation pour vous familiariser avec cette arnaque et l'éviter à tout prix !

Parlons argent

Episode 1 : déjouer le phishing

Le phishing, l'hameçonnage, on en entend parler en se pensant intouchable. Pourtant, une minute d'inattention peut vous faire tomber dans le piège. Heureusement, il existe de petites règles simples à connaître pour ne plus jamais se faire avoir !

Parlons argent

Les avantages financiers (ou non) du PACS

Grâce au mécanisme de la déclaration commune, le Pacs offre l’opportunité d’optimiser sa fiscalité personnelle. Un constat qui se vérifie d’autant plus en cas de disparités de revenus importantes entre conjoints. Faisons le point !

Parlons budget

Nos conseils pour bien gérer votre budget familial

Construire et suivre son budget familial, consulter régulièrement ses comptes, anticiper les achats importants… On vous partage quelques conseils pour bien gérer le budget de toute la famille.

Parlons tendances

Congé sabbatique : comment en profiter en tant que salarié ?

Ancienneté, activité dans l’entreprise, délai de carence entre deux congés : on vous dit tout sur les conditions pour obtenir un congé sabbatique.

Parlons budget

Tout ce qui change en février pour votre budget

Energie, péages, taux de crédit immobilier : on vous en dit plus sur ce qui change pour votre porte-monnaie au 1er février 2024.

Parlons argent

PLFSS 2024 : les changements concernant vos aides et vos remboursements médicaux

Découvrez tout ce qui change pour les particuliers après le vote du budget de la Sécurité sociale.

Parlons vous & nous

Google UX Benchmark : BforBank élue meilleur parcours client d’entrée en relation

En 2023, le Google Finance UX Benchmark met BforBank à l’honneur et lui décerne la première place dans la catégorie « Banque ». On vous en dit plus !

Parlons budget

Comment organiser mon budget en 2024 ?

Règle arithmétique, gestion en fonction de ses projets ou organisation dictée par la temporalité des besoins : on vous propose trois méthodes différentes pour une gestion budgétaire qui vous ressemble.