A lire dans la même thématique

Aider ses enfants : un point sur le don manuel

Le don manuel, moyen simple de transmission, nécessite d’étudier auparavant ses conséquences juridiques, fiscales et familiales afin d’éviter les mauvaises surprises.

Au-delà du prix du bien lui-même, vous devez vous acquitter d’une série de frais lorsque vous achetez un bien immobilier. Panorama.

21 septembre 2021

La Rédaction

Lorsque vous faites l’acquisition d’un bien immobilier, vous devez bien sûr vous acquitter du prix de l’appartement lui-même… mais pas seulement. Il faut également tenir compte des frais d’agence si vous achetez par le biais d’un professionnel, des frais de notaire, du crédit immobilier, des frais de déménagement….

Les frais d’agence

Les frais d’agence peuvent varier entre 4 et 10 % du prix de vente. Ils peuvent être à la charge du vendeur ou de l’acquéreur. Pour éviter les mauvaises surprises, si vous achetez auprès d’un professionnel, assurez-vous que le prix de vente est suivi de la mention "FAI" pour "Frais d’agence inclus".

Les frais de notaire

Également appelés frais d’acquisition, ces frais sont majoritairement constitués d’impôts et de taxes. Ils comprennent également la rémunération du notaire qui suit votre dossier. Le montant des frais de notaire est exprimé en pourcentage du prix de vente. Ce pourcentage est compris entre 2 et 3 % en moyenne dans l’immobilier neuf, et entre 7 et 8 % en moyenne pour l’immobilier ancien. Cette différence s’explique par le fait que la part de taxes est plus faible en ce qui concerne le neuf.

Le coût du crédit

Lors d’un achat immobilier, vous pouvez acheter comptant ou à crédit. L’achat immobilier à crédit est souvent recommandé pour plusieurs raisons. Mais cette solution a un coût. Au-delà des intérêts, vous devez prévoir un ensemble de frais annexes tels que les frais de garantie, les frais de dossier ou encore l’assurance emprunteur. Ces dépenses ne sont pas optionnelles et viennent sécuriser votre financement immobilier.

Si vous revendez un bien immobilier dont vous êtes déjà propriétaire et dont le crédit court toujours, vous pouvez également être amené à verser des pénalités de remboursement anticipé.

Bon à savoir

Vous êtes à la recherche de taux compétitifs parmi les meilleurs du marché pour votre crédit immobilier ? Retrouvez l’offre de crédit immobilier BforBank pour financer votre projet.

Les frais liés au départ de votre ancien logement

Au moment de quitter votre ancien logement, vous allez également devoir résilier vos anciens contrats d’abonnement ou de fourniture (d’eau, de gaz, d’électricité, d’accès à internet…). En fonction des politiques tarifaires et de votre durée d’engagement, vous pouvez être amené à verser des frais de résiliation ou des pénalités. Il est conseillé de relire attentivement les conditions tarifaires de vos différents contrats afin de déceler d’éventuelles surfacturations.

Vous devez également anticiper les coûts liés au déménagement. Service de déménagement professionnel, location d’utilitaire, achat de cartons : prenez le temps de lister toutes vos dépenses afin d’établir votre budget.

De façon plus générale, dans votre calcul de financement immobilier, pensez à prendre en compte l’ensemble des frais. Une transaction immobilière peut être source de stress, alors autant éviter autant que faire se peut les surprises au niveau du budget.

Crédit photo : Getty images