A lire dans la même thématique

Pourquoi la banque en ligne est faite pour vous ?

Vous hésitez à devenir client de banque en ligne ? Nous vous aidons à y voir plus clair et à casser vos idées reçues.

L’envie est tentante de dépenser ses économies en vacances. Mais gardez-en un peu pour la rentrée, période où il va falloir régler en plus des achats scolaires les impôts et diverses taxes.

02 septembre 2017

La Rédaction

Effectivement, rentrée rime avec achats scolaires. Et, si vous avez des enfants, vous n’y échapperez pas. Cette année, le coût pour un élève entrant au collège s’élève à 191,73 € selon l’étude annuelle de Familles de France. Fournitures, équipement sportif, activités sportives… Les coûts varient évidemment en fonction de l’âge et du niveau scolaire de l’enfant. S’il s’apprête à entamer des études supérieures, le montant est bien plus important, 2403,64 € en moyenne selon la Fage, en incluant les frais spécifiques et les frais de vie courante.

Taxes et impôts

À ces dépenses s’en ajoutent d’autres, souvent lourdes. Tel le paiement du solde de l’impôt sur le revenu dont la date butoir est fixée au 15 septembre. Sauf si vous êtes mensualisé avec des revenus stables (le montant sera réajusté si vous avez gagné davantage), il vous faudra mettre la main au porte-monnaie. Si vous êtes redevable de l’ISF (pour une valeur du patrimoine supérieure à 1 300 000 € et inférieure à 2 570 000 €), la même échéance s’applique (15 septembre).

La rentrée, c’est aussi et surtout le temps de la planification. Assurances, activités sportives, transports et diverses taxes s’ajoutent au budget de la rentrée. Si vous êtes propriétaire, septembre est également le mois où vous recevrez une mise en recouvrement pour le paiement des taxes foncières, même si vous avez jusqu’au 17 octobre pour vous en acquitter. Pensez aussi à mettre de l’argent de côté pour la taxe d’habitation, dont l’avis arrive généralement en octobre, avec une échéance de paiement au 15 novembre !

Crédit photo : seb_ra